1/28

La désolation d’un quartier détruit

 

Les expropriations ont commencé en 1968. Les habitants ne disposaient parfois que d’un délai de quelques semaines pour déménager. Les premiers appartements de remplacement n’ont été prêts que huit ans plus tard. En 1971 un vide était créé entre la Petite Ceinture et la place Gaucheret. On y installa un boulevard large de 60 mètres qui enjambait la Petite Ceinture par un viaduc temporaire. En 1999 cette artère fut baptisée boulevard du Roi Albert II. Du côté de la place Rogier la démolition fut limitée à deux îlots. Il semble que le bourgmestre Guy Cudell ne tarda pas à être conscient du choix désastreux pris auparavant. 

En 1973, tout était exproprié. Les habitants ne pouvaient légalement plus changer quoi que ce soit aux immeubles, ce qui détériora la qualité des bâtiments. En cinq ans la moitié des habitants quittèrent le quartier. Un des derniers magasins ferma boutique suite à l’effondrement du plafond. La prostitution s’implanta rapidement et devint l’activité la plus rentable. 

Suite à la crise pétrolière de 1973 la période de croissance éco-nomique s’arrêta brusquement. Tous les projets de construction dans le quartier furent suspendus, les énormes grues disparurent. La désolation qui s’installa autour des quelques immeubles réalisés, allait durer pendant quinze années. 

3. Démolition et arrêt

00:00 / 01:03
1/28

1968 - 1977