1/13

Maison des femmes de Saint-Josse, Suzanne Wauters

 

Un groupe de femmes marchait derrière une bannière tout en piétinant des mots comme oui patron, oui monsieur le juge, oui chéri... autant de symboles d’autorité (masculine). Elles marchaient vers des sorcières assises sur leur balai, symboles de la libre pensée. L’une des femmes tenait ses mains en forme de triangle, un geste qui était courant chez les féministes de l’Europe du Sud. 

Du projet initial la bande inférieure de sept mètres fut projetée sur le mur, tandis que pour la partie supérieure on se servait de modèles découpés dans le carton.

 

Maison des femmes

La styliste Suzanne Wauters a insisté pour que des femmes jeunes et âgées soient représentées. Apparemment elle aimait les rayures et les pois. Ses filles Sophie et Delphine l’ont parfois aidée dans son travail. Fanny Filosof, Nadine Plateau et Edith Rubinstein, les forces vives de la maison des femmes, assistèrent dans la conception de la peinture murale. Edith a lutté toute sa vie pour l’émancipation des femmes. Elle fait partie du groupe des ‘Femmes en noir’ juives et travaille comme traductrice. La Maison des femmes fonctionna de 1974 à 1990, et en 2010 fut suivie par la splendide Maison des femmes de Schaerbeek.

19. Y’en a marre! 

00:00 / 01:22
1/13

1980 - 1991