1/7

Une histoire quasi oubliée

 

En août 1981 les derniers artistes rentraient chez eux. Quelques années plus tard la végétation rendait de plus en plus illisibles les murs peints. Les murs se dégradèrent lentement, et finirent par être oubliés.

 

Ce n’est qu’en 1987 que le gouvernement abandonnait définitivement le projet autoroutier, en faveur de la création d’un boulevard urbain bordé d’immeubles de bureaux. L’activité immobilière avait repris et, entre 1987 et 1991, on a démoli les dernières maisons de l’ancien Quartier Nord. Ainsi disparurent également les peintures murales. En 1995 il n’en restait plus rien.

 

Sur le territoire de Saint-Josse cinq maisons et un seul arbre survivent. Au milieu des années 1980 la société Sirtaine déménagea vers Woluwe-Saint-Etienne, en 1992 elle fut rachetée par Bultiauw Electric. 

 

François de Cugnac nous quitta en 2005. Fanchon Sirtain a aujourd’hui 86 ans, et reste dynamique. La plupart des artistes, fraîchement sortis de l’école à l’époque, sont aujourd’hui de jeunes retraités et se souviennent avec enthousiasme de cette période de grande créativité.

21. Perdues de vue 

00:00 / 01:39
1/7

> 1981